Comment fonctionne un radiateur à inertie ?

Le radiateur à inertie est parmi les chauffages électriques les plus recommandés par les professionnels et dans le cadre de travaux de rénovation globale. C’est un dispositif facile à installer, économique et performant. Et la cerise sur le gâteau, ce système permet de réaliser d’importantes économies d’énergie. Mais comment fonctionne un radiateur à inertie ? Nous faisons le point !

Qu’est-ce qu’un radiateur à inertie ?

Le radiateur à inertie, aussi appelé radiateur électrique à chaleur douce, est un équipement qui connait actuellement un énorme succès auprès des ménages. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit d’une solution de chauffage qui combine capacité de chauffe et économie d’énergie.

Grâce à son inertie thermique, cet appareil rayonne longtemps après son arrêt pour permettre à l’utilisateur de réaliser d’importantes économies de chauffage. Il est aussi léger et son encombrant est réduit. De plus, cet équipement fonctionne avec toutes les tarifications électriques, sachant que son installation est très facile. À noter que ce système permet de profiter d’une chaleur douce en évitant les changements brutaux de variations de températures.

Sur le marché, on trouve deux types de radiateurs électriques à inertie : des modèles à inertie fluide et d’autres à inertie sèche.

Notons que la durée de vie d’un radiateur électrique à inertie est longue. C’est un équipement durable et robuste. Pour améliorer sa longévité, sachez qu’il est indispensable de poser l’appareil dans le respect des règles de l’art et selon les recommandations du fabricant.

Comment fonctionne un radiateur à inertie ?

Le fonctionnement d’un radiateur à inertie

Pour faire simple, le radiateur à inertie fonctionne grâce à l’énergie électrique, sur un principe de chauffe par accumulation. C’est le courant électrique traversant la résistance installée dans le système qui produit de la chaleur. L’énergie est par la suite emmagasinée dans le cœur de chauffe de l’équipement, qui va la diffuser de façon progressive, sans à-coups. À noter que le dispositif est capable de produire de la chaleur après l’arrêt de sa résistance.

La conservation de la chaleur est assurée par le cœur de chauffe. Ce dernier peut être en fonte, en pierre… ou en céramique. Ce dernier matériau est l’option la plus recommandée.

Pour les radiateurs à inertie fluide, le cœur de chauffe est un fluide caloporteur. Ce dernier dispose d’une inertie inférieure à l’inertie « sèche » et les appareils qui utilisent ce principe ont donc une performance moindre.

La chaleur est diffusée par le cœur de chauffe sous forme de rayonnement, tel que les rayons de soleil. L’appareil envoie des rayons infrarouges qui chauffent la pièce. Une faible partie de la chaleur est diffusée par convection naturelle, et ce en faisant changer la masse volumique de l’air. L’air chaud se déplace dans la pièce au contact du radiateur qui rend une partie de l’air plus légère.

Pour rappel, les meilleurs modèles proposés sur le marché sont dotés de fonctionnalités performantes. Nous citons par exemple le thermostat qui permet de régler facilement la température de chaque pièce de façon indépendante, ou encore le détecteur qui règle la température selon les passages, les ouvertures de portes ou de fenêtres. Certains modèles peuvent aussi être programmés ou pilotés à distance.

Pourquoi utiliser un radiateur électrique à inertie ?

Les professionnels recommandent fortement le radiateur à inertie. C’est un système qui présente de nombreux avantages. L’équipement offre aux utilisateurs une montée en température rapide et une longue diffusion de chaleur, ce qui leur offre un confort de chauffe optimal. Par ailleurs, il faut savoir que la chaleur diffusée par l’appareil est douce et saine, sachant qu’elle n’assèche pas l’air ambiant. Et la bonne nouvelle, la température diffusée est homogène, quel que soit le volume de la pièce à chauffer. Que demander de mieux ?

Par ailleurs, ce type de chauffage permet de réaliser d’importantes économies sur la facture. L’équipement fonctionne de façon autonome et l’utilisateur peut le régler de manière très précise (à 0,5 °C près). C’est ce qui abaisse la température des pièces peu utilisées, et permet donc de réaliser encore plus d’économies. Selon les dires des experts, le radiateur à inertie est le chauffage électrique le plus économique, d’où son succès.

Pour choisir cet appareil, il est important de prendre en compte certains points, tels que la nature et le volume de la pièce à chauffer, la place dont vous disposez pour poser l’équipement et votre budget.

Pour conclure, notons que l’installation de cet équipement ne nécessite pas l’existence préalable d’un circuit de chauffage central. L’appareil est facile à poser et il n’y a aucuns gros travaux à prévoir. De plus, le système est disponible en plusieurs tailles et s’adapte donc à tous types de pièces. Et la cerise sur le gâteau, le design de l’appareil permet de l’intégrer harmonieusement dans n’importe quelle maison. Quant au prix, tout dépend du modèle choisi, sa puissance et la qualité des matériaux. Pour être sûr de faire une bonne affaire, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence !

Ce contenu a été publié dans Rénovation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.